Magasin de carrelage "sans contact"
(4259)
    (203)
      Afficher
      Critères choisis: 0
      Tous les blogues

      Les revendeurs officiels des usines. Les secrets des prix bas élevés du carrelage 07.06.17 Questions et réponses

      Les revendeurs officiels des usines. Les secrets des prix <s>bas</s> élevés du carrelage Nous sommes un magasin en ligne typique avec tous les avantages et les inconvénients. Autrement dit, nous sommes une plate-forme qui traite automatiquement la commande avec l'optimisation mathématique de tous les processus, en commençant par la publicité et en terminant par la logistique. Notre modèle d'affaires a comme objet de réduire au maximum tous les frais possibles. Ayant le siège social en Estonie, nous avons des frais par exemple de notaire parfois 100 fois plus bas qu'en Italie. La plupart de nos employés travaillent à distance et nous ne surpayons pas pour leur logement dans les villes chères et le travail dans des bureaux luxueux. On ne loue pas de salles et de stands d'exposition. Cette politique nous permet d’offrir à nos clients des prix assez bas (ainsi que tous les instruments nécessaires pour rechercher des produits sur un site web bien structuré, avec paiement en ligne, suivi de la commande, avis des internautes etc). 

      D'un autre côté, il n’est pas toujours facile de sélectionner les matériaux sur l'écran de l’ordinateur ou d’après des échantillons envoyés par la poste. Comme tous les autres magasins low cost, nous sommes très haïs par les détaillants autorisés qui travaillent en règle générale dans le format traditionnel et qui n’ont que des points de vente physiques. Aussi nous ne réjouissons pas la majorité des fabricants qui construisent une politique de relations avec les concessionnaires en fonction de leur vision sur la vente au détail et les clients. Souvent, dans ce cas, ils sont basés ne que sur le principe du maintien des prix élevés pour les pays riches et la pratique de rejeter tout ce qui est nouveau (même s’il s’agit d’une chose tellement progressive comme l’Internet). 

      Cela fonctionne de la manière suivante. 

      En venant chez le revendeur officiel pour chercher un carrelage dont vous avez besoin, vous êtes automatiquement inscrit dans leur base de données, peu importe vos actions et décisions futures. Vos données (nom, adresse du chantier, les gammes qui vous intéressent) sont fixées pour toujours à ce magasin en particulier, et d’après l’opinion du magasin et de l'usine, vous y devriez laisser votre argent n’ayant pas la possibilité d'acheter moins cher ailleurs. Et la lutte avec d'autres revendeurs officiels et non officiels y commence. Surtout  lorsque nous n’achetons pas la marchandises directement à l'usine (ce qui n’est pas du tout facile surtout si on affiche qu’on est un magasin en ligne sans frontières qui ne rentre pas dans le cadre de la politique viellie du commerce au détail) mais au distributeur de l’usine, par exemple, dans la pauvre Krakozie, où le fabricant offre des prix plus indulgents. 

      Toutes les commandes sont analysées par l'usine dans le but d'identifier la vôtre et ils la refusent s’ils arrivent à la conclusion qu’elle a été passée par quelqu'un d'autre que le magasin auprès duquel ils vous ont fixé. Ainsi, le fabricant protège soigneusement le profit et la couverture des dépenses (souvent déraisonnables en raison de la mauvaise gestion des affaires) du distributeur officiel.

      C'est un exemple assez répandu de protectionnisme que nous conseillons aux clients de combattre de la manière suivante.

      Laissez dans le magasin le minimum d’informations sur vous-même. Ayant pris la décision finale sur le produit sélectionné, ne laissez pas tout de suite les spécifications chez le revendeur officiel. Demandez aussi les prix d’autres fournisseurs disponibles. Même si ce ne sont pas de revendeurs officiels, il y a des chances assez élevées que la différence significative dans le prix va compenser l'absence d’arrogance dans le nom. N’oubliez pas. Une fois que vous tombez dans le piège du revendeur officiel avec votre commande, il sera très difficile d'acheter la marchandise ailleurs. Les représentants officiels des usines mènent une lutte constante avec tous ceux qui sont capables de vous réduire les prix. La protection des marges élevées qui couvrent différents types de dépenses (locations immobilières, stands d'exposition, éclairage, etc ) des show-rooms démodés est une collision ordinaire des modèles du commerce hors ligne qui perd sa popularité et l'augmentation des ventes en ligne. Cela se passe partout : en commençant par le carrelage céramique et en terminant par les montres suisses.

      Nous sommes convaincus que tôt ou tard les producteurs comprendront l’importance du commerce en ligne et renonceront aux tentatives désespérées de s’opposer en ignorant le nombre immense des utilisateurs. La position «la tête dans le sable» est une simple perte de temps. Nous lançons un appel au dialogue aux usines qui s’opposent activement à la vente en ligne. Vous pourriez exprimer ouvertement votre opinion dans l'un de nos blogs (ici ou sur les réseaux sociaux) et nous allons traduire tout dans les langues de notre site. Nous invitons tous les fabricants qui se dépensent en efforts inutiles pour se battre contre les moulins à vent et empêcher la vente en ligne au débat public sur ce blog. Nous nous engageons à garder tous les commentaires et répondre avec une grande motivation. Nous ferons parvenir une invitation spéciale à commenter ou peut-être réfuter les considérations qui y ont été exposées aux adresses officielles du fabricant respecté italien de grès cérame Mirage qui a récemment interdit à tous ses concessionnaires de nous fournir du matériel afin de forcer notre client d'acheter leurs produits en Finlande à des prix gonflés chez un revendeur officiel. A notre avis, le résultat d’une telle activité est de maintenir des prix élevés pour les consommateurs et le but est la réticence de l’entreprise à s’adapter aux exigences du marché qui évolue rapidement.  

      Ou pas?

      P.S. Nous avons essayé d'obtenir une réponse de la société Mirage, mais toutes les lettres ont été ignorées. Nous espérons que le débat public sur notre site web qui compte plus de 100 mille visiteurs professionnels mensuellement va susciter un grand intérêt de la part de l'usine. Parallèlement, nous augmentons le trafic et nous comptons sur un million de visiteurs par mois prochainement, si 100 mille clients n’est pas une raison assez sérieuse.